Historique

Un peu d'histoire

 
Espace Partenaire

1919

Joseph Baumgarten crée une entreprise d'installations électriques. En 1924, l'entreprise devient BACO Constructions Electriques SA (anciennement Baumgarten & Compagnie) et s'oriente vers la fabrication d'appareillages électriques (tableaux blindés).


1939

Du fait des hostilités, l'ensemble des moyens de production est transféré à Limoges où l'activité se poursuit jusqu'en 1945, date à laquelle BACO revient à Strasbourg.


1950

L'entreprise décide d'abandonner progressivement ses activités traditionnelles afin de s'orienter vers la fabrication d'appareillages de grandes séries, disjoncteurs moteurs et de distribution, commutateurs, ...


1964

Le développement constant de l'entreprise conduit à la construction d'une nouvelle usine de 7500 m², sur un site de 30 000 m², dans la zone industrielle de Strasbourg-Meinau. Deux nouveaux axes de développement : les commutateurs à cames et les auxiliaires de commande et de signalisation.


1969

Extension du site qui passe de 7 500 à 10 000 m².


1970

Commercialisation des disjoncteurs de branchement et leurs dérivés et des commutateurs à cames PR.


1973

A la suite d'une nouvelle extension, la surface couverte de l'entreprise passe à 15 000 m². L'effectif dépasse alors les 900 personnes.


1977

Commercialisation des ACS AUXIBLOC et fabrication des premiers interrupteurs différentiels.


1983

Lancement de la gamme des disjoncteurs de branchement DBC.


1992

Le 26 juin, Baco rejoint le groupe Legrand. Cette décision est dictée par le désir d'assurer la pérennité de l'entreprise. Commercialisation de la nouvelle gamme d'auxiliaires de commande et de signalisation AUXIBLOC+.


1996

Lancement des interrupteurs sectionneurs REVERSO.


1998

Certification ISO 9001 (juin).


2000

Certification ISO 14000 (avril).


2005

Le 1er septembre, lancement de la garantie 10 ans


2006

Le 1er janvier, tous les produits BACO sont conformes à la directive européenne ROHS


2007

Le 1er janvier, lancement de la nouvelle gamme d'ACS


2008

Au 1er janvier, BACO a pris en compte les obligations qui découlent de la directive REACH et mis en œuvre la démarche nécessaire pour se mettre en conformité avec ce règlement européen.


2009

Au 1er janvier, les arrêts d'urgence EN 418 de BACO répondent aux exigences des normes CEI 60947-1, CEI 60947-5-1 et CEI 60947-5-5, garantissant ainsi leur conformité à la norme ISO 13850 : Sécurité des machines - Arrêt d'urgence.